16

Appel à candidature pour les bourses doctorales.

Modalités de l’appel à candidatures

La sélection des candidats se fera sur la base d’un dossier électronique envoyé à l’adresse suivante : jeansenac.bourses@if-algerie.com avant le 23 juin 2024 à 23h59 (heure d’Alger). Cette adresse mail n’est pas une boîte de dialogue et ne doit être utilisée que pour le dépôt des candidatures.

Le dossier de candidature devra comprendre l’ensemble des pièces suivantes :

  • Un CV de deux pages maximum ;
  • Le formulaire de candidature (à télécharger) dûment rempli, au format Excel ;
  • Une description du projet de recherche de deux pages maximum ;
  • Une lettre de soutien du directeur de thèse en Algérie ;
  • Une lettre d’un enseignant français habilité à diriger des recherches. Cette lettre devra être co-signée par le directeur du laboratoire de rattachement de la thèse, attestant de la possibilité d’accueillir le candidat en cotutelle/codirection de thèse dans un laboratoire français

Tout dossier incomplet sera rejeté. Nous conseillons donc aux candidats de bien lire l’appel à candidatures et de préparer l’ensemble des pièces demandées, avant de répondre.

Sélection des candidats

L’évaluation des candidatures sera réalisée par un jury externe d’universitaires spécialistes des domaines concernés.  Les candidats seront informés individuellement du résultat de leur candidature. Ils pourront commencer leur mobilité entre le 1er octobre et le 1 décembre 2024 au plus tard.

Bénéfices de la bourse Jean SENAC

Les lauréats bénéficieront de :

  • La gratuité des frais de visa
  • La prise en charge de leurs frais de voyage aller-retour entre l’Algérie et la France
  • La couverture assurance maladie et responsabilité civile durant leur séjour en France
  • Une allocation qui varie de 1500 à 1700 euros nets par mois (selon le type d’inscription).

 Jean SENAC

Jean Sénac, né à Béni-Saf le 29 novembre 1926 et assassiné à Alger le 30 août 1973, est un écrivain algérien de langue française, poète, romancier et dramaturge. Grand admirateur de Verlaine et Rimbaud, élève de René Char et d’Albert Camus, il voit dans la poésie la possibilité de créer un monde de beauté et de fraternité. Il y associe son propre combat : recherche d’identité profonde, à la fois personnelle et culturelle. En 1955, il rejoint la cause de l’indépendance algérienne. Conformément à son testament, les archives de son œuvre se trouvent pour l’essentiel à la Bibliothèque nationale d’Alger et à la bibliothèque de l’Alcazar de Marseille.

 

 

Comments are closed.